AMCAV's Blog

Our Progress Report!

AMCAV has made great strides over the past year, in part due to the donations they have received from Givology. They have documented the statistics in the form of their report which can be seen below. The english translation follows the French.
[img]/images/user/6334_1211762705831876556.jpg[/img]
AMCAV asbl
ASSOCIATION DES MAMANS CHRETIENNES POUR L’ASSISTANCE AUX VULNERABLES
Siège Social : UVIRA, Q.KIMANGA, Av. DES PIONNIERS, N°03
Tél. : +243 994190083, + 243 813183374
E-mail : ntumbabernadette@yahoo.fr
amcavong_femmes@yahoo.fr
RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LA SITUATION DES ENFANTS APPUYES PAR GLOBALGIVING ET CEDAR LANE CHURCH DANS LA PLAINE DE LA RUZIZI
Période : de Septembre - Décembre 2014
Introduction :
Le projet de Soutien à la scolarisation des enfants vulnérables en République Démocratique du Congo, en Territoire d’Uvira situé à 128 km de la Ville de Bukavu et de la plaine de la Ruzizi respectivement dans trois écoles à savoir le Groupe scolaire Elimu Bora de Kiliba, l’E.P Vijana de Luberizi et l’E.P Rwenena de Rwenena, a contribuer sensiblement à la fréquentation régulière de 150 enfants appuyés dont 75 filles et 75 garçons et à la réintégration communautaire de leurs familles très vulnérables depuis la mise en place de ce projet jusqu’en 2013 avec l’appui de GlobalGiving et de Cedar Lane Churchu avec l’aide où la facilitation de la Représentante de AMCAV au niveau de Washington au nom de Annette SCARPITTA, Représentante de AMCAV EN Amérique .
Les enfants nés issus du viol sont une problématique très grave au sein de leur famille, leur société où communauté, ils sont discriminés par les maris de leurs mamans et même toute la communauté en général au niveau familial pour ce qui est de la scolarisation et pour l’achat des vêtements et les soins médicaux.
La situation de ces enfants étant déplorable depuis plusieurs années personne qui pensait à ces pauvres enfants vu leur souffrance et même le gouvernement congolais n’en parlait même pas malgré nos différents plaidoyers.
Nos sincères remerciements vont tout droit au personnes de bonne volonté qui ont contribué à soutenir la scolarisation des ces enfants vulnérables entre autre Lane Cedar Church et GlobalGiving.
Les parents des enfants, les responsables des écoles et le personnel d’AMCAV louent beaucoup les efforts fournis par Madame Annette SCARPITTA et la remercient infiniment de tout ce qu’elle continue de faire pour assister ces 130 enfants dans le soucis de soutenir la scolarisation en payant les frais scolaires, fournitures scolaires ( Cahiers, stylos, boîtes mathématicales, , uniformes qui a eu le soucis d’abord comme mère et aussi comme humanitaire de pouvoir plaider pour les pauvres enfants vulnérables que AMCAV accompagnent
Aujourd’hui fréquenter l’école régulièrement et parmi ces enfants, il a ceux qui sont plus intelligents qu’on y pensait pas, leurs parents sont très contents de voir que les enfants sont encadrés dans des écoles et qu’il y aient des personnes de bonne volonté qui payent de frais scolaires pour les enfants.
Suite à la visite de Madame Annette Scarpitta dans les écoles précitées, beaucoup de famille sont motivées d’envoyer leurs enfants filles à l’école en dépassant ainsi les coutumes qui n’accordent qu’aux enfants garçons la chance de fréquenter l’école de base au détriment des enfants filles.
Mais l’impact de ce projet est que le dit projet a contribué la fréquentation des filles au même que les garçons dans les milieux scolaires aussi à rehausser la réussite des enfants vulnérables à l’école du fait qu’ils étaient permanents aux cours et en ordre avec le payement de la prime des enseignants car le non paiement de cette dernière était cause d’exclusion régulière de ces enfants.
Et aussi les parents ont se sont motivés
Malgré les événements malheureux survenus à Mutarule en Août 2013, il y a tuérie la rentrée scolaire 2013-2014 n’a pas été perturbée par ces événements dans les trois écoles où étudient les enfants appuyés, sauf à l’EP Vijana de Luberizi, où une pluie diluvienne a emporté le toit de quatre classes de l’EP Vijana de Luberizi où étudient les enfants appuyés. Cette situation perturbe le bon fonctionnement de l’école car les enfants restent exposer aux intempéries et risque d’être exposés à plusieurs maladies. Pour palier à cette situation, les parents ont collecté 17 tôles usagées parmi lesquelles le charpentier a trié 6 en mauvaise état ainsi il en est resté 11 tôles qui couvert une partie d’une salle avec toutes les éventualités d’exposition des enfants au danger pendant les heures des cours. Les parents à travers leur comité ont initié une lettre de demande d’assistance à l’Evêque catholique nouvellement installé mais comme il fait encore des tournée d’état de lieu de son diocèse, cette demande reste encore pendante.
Cependant, pour cette année 2013-2014, d’après notre facilitatrice Annette, le projet sera capable de prendre en charge seulement 130 enfants suite au contrainte budgétaire du à la restriction des donateurs repartis de la manière suivante dans les trois écoles :
N° ECOLE EFFECTIF PAR ECOLE TOTAL
Fille Garçon
01 Complexe scolaire Elimu Bora de Kiliba 20 15 35
02 Ecole primaire Vijana de Luberizi 30 15 45
03 Ecole primaire Rwenena de Rwenena 25 25 50
TOTAL GENERAL 75 55 130
Hormis cette brève introduction, le présent rapport fera objet de :
1. Application des enfants à l’école et à la maison
2. La paie de la prime des enseignants pour l’année 2013-2014
3. De difficultés rencontrées
4. Recommandation et conclusion.
I. APPLICATION DES ENFANTS A L’ECOLE ET A LA MAISON
Les résultats obtenus par les enfants appuyés par le projet avec l’appui de GlobalGiving et CEDAR CHURCH LANE, confirment que les enfants appuyés travaillent bien par rapport aux autres enfants non appuyés. Cela s’explique par le fait que ces enfants issus du viol et des familles vulnérables ne pouvaient pas participer régulièrement aux cours que les autres enfants car ils étaient abandonnés et rejetés par la société et oubliés par le gouvernement congolais, mais maintenant avec l’appui du projet, ils sont présents à l’école chaque jour et suivent régulièrement les cours sans inquiétude.
Et selon les responsables des écoles et les enseignants, ces enfants sont les premiers à se présenter à l’école, ce qui signifient que les enfants aiment beaucoup les études car à la première année c’était encore très difficile pour que ces enfants puissent s’habituent. Et les femmes qui ont été répudiées par leurs maris à cause de la grossesse se sentent consoler du fait que leurs enfants sont réintégrés au niveau de la scolarisation comme tant d’autres.
Pour les femmes qui vivaient ensemble avec les enfants nés issus du viol et qui avaient les soucis d’envoyer leurs enfants à l’école et que ces enfants étaient devenu une problématique au sein de leur foyer et vu que l’application de leurs enfants est bonne, raison pour laquelle, elles ont le courage de pousser leurs enfants d’aller à l’école.
La fille Claudine KIGWASA qui pour le moment se trouve en Deuxième année de Cycle d’Orientation ( 2ème C/O) avait connu une difficulté tout au début après avoir quitté son village de Rwenena en changeant l’école pour venir suivre les cours au Complexe Scolaire ACTION KUSAIDIA. Son application était en dessous de la moyenne mais suite à l’encadrement du professeur après les heures de cours et avant d’aller à l’école, elle n’est plus dépaysé même leur préfet ou responsable de l’école l’a bien témoigné et l’encourage toujours.
27 enfants de Luberizi sont encadrés après les heures de cours par deux enseignants, une femme au nom de MULIRO NAMALIRA Joséphine et un homme au nom de SAKUBU MWIMULE.
Les parents de ces enfants ont témoigné la pertinence d’encadrer les enfants après les heures de cours.
Vu que tous les 45 enfants ne devraient pas suivent les cours, ensemble avec les enseignants, nous avons sélection 27 enfants qui avaient un niveau plus bas que les autres à partir de la 3ème année primaire jusqu’en 6ème année primaire.
Et ces enfants sont repartis de la manière suivante : 13 enfants sont encadrés par Madame Joséphine MULIRO NAMALIRA et 14 enfants sont encadrés par Monsieur SAKUBU MWIMULE
Voici le tableau des résultats globaux de réussite au premier trimestre des enfants appuyés par école :
N° ECOLE REUSSITE TOTAL
Fille Garçon
01 Complexe scolaire Elimu Bora de Kiliba 19 10 29
02 Ecole primaire Vijana de Luberizi 26 15 41
03 Ecole primaire Rwenena de Rwenena 23 24 47
TOTAL GENERAL 68 49 117
Tableau de pourcentage de réussite et d’échec par école.
N° ECOLE
Effectif REUSSITE Total % ECHEC Total %
F % G % F % G %
01 CS Elimu Bora 35 19 54,2 10 28,5 29 82,9 01 2,8 5 14,2 06 17,14
02 E.P Vijana 45 26 74,2 15 42,8 41 91,1 04 8,9 0 0 04 8,9
03 E.P Rwenena 50 23 46 24 68,6 47 94 02 4 01 2 03 6
TOTAL GEN. 130 68 52,3 49 37,7 117 90 07 5,4 06 4,6 13 10
A la maison, après les cours, les parents surtout de Luberizi encouragent leurs enfants de faire le deuxième gong pour répéter les cours avec une maîtresse qui travaille encore bénévolement pour le moment. Comme elle n’est pas motivée, elle encadre les enfants trois fois la semaine pendant plus au moins deux heures. Les mêmes initiatives seraient bénéfiques aux autres enfants des autres écoles car cela a un impact positif sur la réussite des enfants appuyés.
II. LA PAIE DE LA PRIME DES ENSEIGNANTS POUR L’ANNEE 2013-2014
Pour cette année scolaire, AMCAV a payé avec l’appui de GlobalGiving et de Cedar Lane les frais scolaires de 05 mois allant de Septembre 2013 à Janvier 2014 avec une somme de cinq mille deux cents (5.200) dollars américains pour l’ensemble de 130 enfants de trois écoles soutenues en raison de cinq (5) dollars par enfant et par mois. Cela veut dire : 130 enfants x 5$ x 8 mois = 5.200$ (cinq mille deux cents dollars américains).
De cette somme notre partenaire GLOBALGIVING a déjà versé une somme de quatre mille trois cents (4.300) dollars américains et CEDAR LANE CHURCH une somme de neuf cent (900) dollars américains . Les parents des enfants et AMCAV remercient beaucoup GlobalGiving et CEDAR LANE CHURCH à travers leur interlocutrice Annette d’avoir renoué encore une fois de plus cette collaboration de parrainage des enfants vulnérables des milieux ruraux de la plaine de la Ruzizi.
III. DE DIFFICULTES RENCONTREES
- Les enfants appuyés n’ont pas des fournitures scolaires : cahiers, uniformes, souliers, cartables, crayons, boîtes mathématicale, stylos…
- Le toit de quatre salles de classe de l’EP Vijana de Luberizi a été emporté par l’ouragan
- Manque des initiatives des dirigeants des écoles à initier les écoliers à l’entretien des champs potagers autour de la concession de l’école.
- Retard d’envoi de fonds pour le payement de la prime des enseignants
- Tous les enfants ne sont pas encadrés après les heures de cours.
IV. RECOMMANDATIONS ET CONCLUSION
- Etant donné que les fournitures scolaires octroyées aux enfants sont déjà usées, il serait opportun de les appuyer en d’autres fournitures scolaires pour cette année
- Que les hommes de bonne volonté viennent à l’aide à l’E.P Vijana en vue de réhabiliter la toiture de cette école emportée par l’ouragan.
- Que les dirigeants des écoles initient les enfants à l’entretien des jardins potagers qui pouvaient être une source d’autofinancement.
- Que GlobalGiving fournisse un effort d’envoyer le fonds à temps pour soutenir les enseignants des écoles où les enfants sont insérés
- Qu’il y ait un fonds d’appui aux enseignants qui recycle enfants après les cours.
En conclusion, cette année scolaire 2013-2014 a bien débuté même si il y a des événements malheureux comme la destruction d’une partie du toit de l’EP Vijana de Luberizi et le massacre de la population opéré à Mutarule en Août 2013. Les cours vont bon train et les enseignants s’adonnent à leur métier même si de temps en temps certains sont oubliés sur le listing de paie avec le système de la bancarisation instauré au pays. De leur coté les parents ne cessent de remercier GlobalGiving pour son appui qui est venu à point nommé couvrir le fossé de misère dans laquelle ils étaient déjà engouffrés pour un avenir sombre de leurs enfants.
En se référant au rapport financier à part le payement des frais scolaires, une autre sommes de deux mille six cent trente cinq (2635) dollars américains a été utilisée pour les fournitures scolaires et fournitures de bureau et aussi pour les frais de suivi et de supervision et payement loyer bureau admnistratif d’Uvira dont deux mille cinq cent cinquante (2550) dollars américains octroyé par GlobalGiving et quatre vingts cinq (85) dollars américains octroyé par CEDAR LANE .
Du coté d’AMCAV, le résultat palpable que les enfants viennent d’obtenir c’est grâce à un système de suivi régulier et de descentes de supervision auprès des écoles pour s’entretenir avec les responsables des écoles sur l’évolution des enfants et pendant les heures de cours dans les salles de classes et avec les parents sur l’application des enfants et le comportement qu’ils affichent dans la famille et trouver ensemble une solution pour améliorer les lacunes constatées mais aussi pour la paie de la prime des enseignants et la distribution des fournitures scolaires auprès des enfants dans chaque école et aussi sur l’urgence de la demande de notre représentante quand il ya une information à transmettre aux écoles et aux parents où la prise de photos .
En total 12 descentes de suivi ont été effectuées par l’équipe AMCAV.
Pour mettre fin à ce rapport, nous tenons à vous informer que il y a eu des changement des responsables dans nos deux écoles, il s’agit de Madame MAPENDO MUNGOMBE ILUNDU, la directrice Du Groupe Scolaire ELIMU BORA de Kiliba SUCKI qui a été remplacée par Madame Wivine ZAINA ; elle est encore trop jeune , motif elle a trouvé du travail dans une organisation MAMA FOR AFRICA et à Luberizi, le directeur RWIMO a été remplacé par un autre directeur au nom de BAHANE KIRHERO Nestor, motif mutation dans un autre école situé loin de Luberizi.
Pour le moment c’est le directeur Adjoint NABITU SALEH qui a signé sur toutes les pièces.
Ainsi fait à Uvira, le 11 Janvier 2014
Pour AMCAV asbl
Mme Bernadette NTUMBA
Coordinatrice
AMCAV asbl
ASSOCIATION OF CHRISTIAN MOTHERS FOR ASSISTANCE TO VULNERABLE
Headquarters: UVIRA, Q.KIMANGA, Av PIONEERS, No. 03
Tel. : +243 994190083, + 243 813183374
E-mail: ntumbabernadette@yahoo.fr
amcavong_femmes@yahoo.fr

QUARTERLY ON THE SITUATION OF CHILDREN AND SUPPORTED BY GlobalGiving CEDAR LANE CHURCH IN THE AREA OF THE REPORT RUZIZI
Period: from September to December 2014
Introduction:
The project Support to the education of vulnerable children in the Democratic Republic of the Congo, Uvira territory located 128 km from the city of Bukavu and Ruzizi plain respectively in three schools namely the School Group Elimu Bora Kiliba The EP Vijana Luberizi and EP Rwenena of Rwenena, significantly contribute to the regular attendance of 150 children supported 75 girls and 75 boys and community reintegration of their most vulnerable families for the implementation of this project until 2013 with the support of GlobalGiving and Cedar Lane Churchu with assistance where the facilitation of Representative AMCAV at Washington on behalf of Annette SCARPITTA, Representative AMCAV IN America.
Children born from rape is a very serious problem in their family, community, society, they are discriminated against by the husbands of their mothers and even the whole community in general at the family level in terms of schooling and buying clothes and medical care.
The situation of these children are deplorable for several years person who thought of these poor children saw their suffering and even the Congolese government does not even speak different despite our pleas.
Our sincere thanks go straight to people of good will who have helped support the education of vulnerable children among other Cedar Lane Church and GlobalGiving.
The children's parents, school officials and the staff AMCAV much praise the efforts of Annette SCARPITTA and thank very much all she continues to attend to these 130 children in trouble to support enrollment paying school fees, school supplies (notebooks, pens, mathématicales boxes, uniforms had the concerns first as a mother and as humanitarian able advocate for the poor vulnerable children that accompany AMCAV
Now attend school regularly and among these children, to those who are smarter than we are not thinking their parents are very pleased that the children are supervised in schools and there have people Goodwill paying school fees for children.
Following the visit of Madame Annette Scarpitta in the aforementioned schools, many families are motivated to send their children to school girls surpassing customs that boys do not give to children the chance to attend school base at the expense of children girls.
But the impact of this project is that the said project has contributed to the attendance of girls as well as boys in schools also enhance the success of vulnerable children to school because they were permanent courses and order the payment of the premium for teachers because the non-payment of the latter was due to regular exclusion of these children.
And parents were motivated
Despite the unfortunate events in Mutarule in August 2013, he will slaughter the 2013-2014 school year has not been affected by these events in the three schools where children study supported except the EP Vijana Luberizi where torrential rain swept away the roof of the four classes of EP Vijana Luberizi where children supported study. This disrupts the proper functioning of the school as children are exposed to the elements and may be exposed to several diseases. To overcome this situation, parents have collected 17 used plates including the carpenter sorted 6 in poor condition and it remained 11 sheets that covered a portion of a room with all contingencies children's exposure to risk during hours of courses. Parents through their committee initiated a letter of request for assistance to the Catholic Bishop newly installed but as it is still facing state instead of his diocese, the request is still pending.
However, for the year 2013-2014, according to our facilitator Annette, the project will be able to handle only 130 children following budget constraint in restricting distributed as follows in the three schools donors:
NO SCHOOL SCHOOL TOTAL WORKFORCE BY
Girl Boy
01 School Complex Elimu Bora Kiliba 20 15 35
02 Elementary School Vijana Luberizi 30 15 45
03 Primary school Rwenena of Rwenena 25 25 50
TOTAL 75 55 130
Apart from this brief introduction, this report will be subject to:
1. Application of children at school and at home
2. Payroll premium of Teachers for 2013-2014
3. De difficulties
4. Recommendation and conclusion.
I. APPLICATION OF CHILDREN AT SCHOOL AND AT HOME
The results obtained by the children supported by the project with the support of GlobalGiving and CEDAR CHURCH LANE, confirm that children supported work well compared to other unsupported children. This is explained by the fact that these children from rape and vulnerable families could not attend classes regularly than other children because they were abandoned and rejected by society and forgotten by the Congolese government, but now with the support project, they are present at school each day and regularly attend classes without worry.
And according to school officials and teachers, these children are the first to arrive at the school, which means that children love because many studies in the first year it was still very difficult for these children to s 'habituation. And women who have been divorced by their husbands because of pregnancy feel comfort from the fact that their children are reinstated at the school like so many others.
For women who live together with children born from rape, and who cares to send their children to school and that these children had become a problem in their home and saw that the application of their children is good reason, they have the courage to push their children to go to school.
Daughter Claudine KIGWASA which currently is in second year of Cycle d'Orientation (2nd C / O) had experienced difficulty at the very beginning after leaving his village Rwenena changing school to attend classes come Complex ACTION KUSAIDIA school. Its application was below average but following the guidance of the teacher after school hours and before going to school, it is no longer homesick even their prefect or school official has the testified and always encouraged.
27 children are looked after Luberizi hours per two teachers, a woman in the name of Josephine and Muliro NAMALIRA man named Sakubu MWIMULE.
The parents of these children testified relevance supervise children after school hours.
Given that all 45 children should not attend classes together with teachers, we selected 27 children who had a lower than others from the 3rd year of primary school until the sixth year of primary school level.
And these children are left as follows: 13 children are supervised by Mrs Josephine Muliro NAMALIRA and 14 children are supervised by Mr. Sakubu MWIMULE
This table lists the overall results of success in the first quarter of children supported by school:
NO SCHOOL TOTAL SUCCESS
Girl Boy
01 School Complex Elimu Bora Kiliba 19 October 29
02 Elementary School Vijana Luberizi 26 15 41
03 Primary school Rwenena of Rwenena 23 24 47
TOTAL 68 49 117
Table of percentage of success and failure in school.
NO SCHOOL
Effective SUCCESS FAILURE Total% Total%
G% F% F% G%
Elimu Bora CS 01 35 19 54.2 10 28.5 29 82.9 01 2.8 5 14.2 06 17.14
Vijana EP 02 45 26 74.2 15 42.8 41 91.1 04 8.9 0 0 04 8.9
Rwenena EP 03 50 23 46 24 68.6 47 94 02 4 01 2 03 6
TOTAL GEN. 130 68 52.3 49 37.7 117 90 07 5.4 06 4.6 13 10
At home after school, parents especially Luberizi encourage their children to the second gong to repeat the course with a teacher who is still working voluntarily for the moment. As it is not motivated, it frames the children three times a week for at least two more hours. Similar initiatives would be beneficial to other children in other schools because it has a positive impact on the success of children supported.
II. PAYROLL OF THE PRIME OF TEACHERS FOR THE YEAR 2013-2014
For this school year, AMCAV paid with the support of GlobalGiving and Cedar Lane school fees for 05 months from September 2013 to January 2014 with a sum of five thousand two hundred (5,200) U.S. dollars for the entire 130 children from three schools supported due five (5) dollars per child per month. That means 130 children x $ 5 x 8 months = $ 5,200 (five thousand two hundred U.S. dollars).
Of this amount our partner GlobalGiving has already paid a sum of four thousand three hundred (4,300) dollars and U.S. CEDAR LANE CHURCH sum of nine hundred (900) U.S. dollars. Parents of children and AMCAV thank GlobalGiving and many CEDAR LANE CHURCH through their interlocutor Annette have returned yet again this collaboration sponsorship of vulnerable children in rural areas of the plain of Rusizi.
III. OF DIFFICULTIES
- Children are not supported school supplies: notebooks, uniforms, shoes, school bags, pencils, mathématicale boxes, pens ...
- The roof of four classrooms EP Vijana Luberizi was blown away by Hurricane
- Lack of leadership initiatives schools to introduce students to the maintenance of vegetable fields around the concession of the school.
- Late remittance for the payment of the premium for teachers
- All children are not supervised after school hours.
IV. CONCLUSION AND RECOMMENDATIONS
- Since school supplies granted to children are already worn, it would be appropriate to support them in other school supplies for this year
- That the men of good will come with the EP Vijana to rehabilitate the roof of the school away by the hurricane.
- What school leaders introduce children to the maintenance of gardens that could be a source of cash flow.
- What GlobalGiving provides an effort to send the funds in time to support teachers in schools where children are inserted
- Whether there is a teacher support funds that recycles children after school.
In conclusion, the 2013-2014 school year has started well even if there are unfortunate events such as the destruction of part of the roof of the EP Vijana Luberizi and the massacre of the population operated Mutarule in August 2013. The During rife and teachers engage in their profession even if occasionally some are forgotten on the payroll list with the banking system introduced in the country. For their part parents are constantly thank GlobalGiving to support that came timely cover the gap of poverty in which they were already engulfed in a dark future of their children.
Referring to the financial report from the payment of school fees and other sums of two thousand six hundred and thirty five (2635) U.S. dollars was used for school supplies and office supplies as well as for the costs of monitoring and supervision office rent and payment admnistratif Uvira which two thousand five hundred and fifty (2,550) U.S. dollars granted by GlobalGiving and eighty five (85) U.S. dollars granted by CEDAR LANE.
The side of AMCAV the palpable result that children come to get it is through a system of regular monitoring and supervision raids with schools to meet with school officials on the development of children and during school hours in the classroom and with parents of children on the application and the behavior they display in the family and find a solution to improve the shortcomings but also to pay the premium for teachers and distribution of school supplies to children in each school as well as the urgency of the request of our representative when there is data to be transmitted to schools and parents when taking pictures.
In total 12 inspections were carried out by the AMCAV monitoring team.
To end this report, we wish to inform you that there has been change makers in our two schools, it is Lady Mapendo Mungombe ILUNDU, director Du Groupe Scolaire ELIMU BORA Kiliba sucki which was replaced by Mrs Wivine ZAINA; she is too young, pattern she found work in a organization MAMA FOR AFRICA and Luberizi, director RWIMO was replaced by another director on behalf of Bahane KIRHERO Nestor, pattern transfer to another school located far from Luberizi.
At the moment it is the Deputy Director NABITU SALEH who signed on all parts.
Well done Uvira, January 11, 2014
For AMCAV asbl
Bernadette NTUMBA



Coordinator

27 Comments

Must be logged in to comment.